Tester le mode de vie «digital nomad» ?

Comment gérer ses activités (son entreprise) dans ces conditions ?

Bien évidemment travailler entièrement à distance requiert des adaptations de votre mode fonctionnement.

Pour autant il y a des constantes ; ainsi vos clients/employeurs attendent de vous que vous fournissiez les résultats attendus dans les délais attendus. Je dirais qu’en général si vous débutez avec de nouveaux clients/employeurs il vous faudra démontrer que vous êtes compétents, fiables … et qu’ils ont eu raison de vous missionner, ce qui est toujours le cas quel que soit le mode de collaboration.

 

Pour ce qui est du télétravail de mon expérience il y a au moins 2 catégories de clients/employeurs :

  • Ceux qui ont déjà travaillé de cette façon dans le passé ou qui travaillent régulièrement de la sorte et pour qui cela ne pose généralement pas de souci.
  • Ceux qui ne sont pas familiers de ce mode de travail mais qui sont ouverts à la discussion et prêts à tester.

On pourrait en rajouter au moins 2 autres :

  • Ceux qui sont d’accord mais pas à 100%, c-à-d qu’il faudra organiser une rencontre pour le démarrage ou prévoir des temps de travail dans leurs locaux.
  • Ceux qui mettent fin à la conversation dès que le mot « télétravail » ou « travail à distance » est lâché.

Personnellement je suis passé à côté d’opportunités qui paraissaient très intéressantes à cause de mon mode d’activité justement.

La base de l’organisation du travail

  • Réactivité, rapidité et efficacité dans l’accomplissement des missions.
  • J’ai opté pour au démarrage pour une sur-communication volontaire et une sur-disponibilité afin de rassurer mes interlocteur-trice-s quant à mon sérieux.
  • Quantifier les sessions de travail (temps…).
  • Si changement de domiciliation, la priorité est de réunir les conditions de travail optimales ; c’est mieux d’anticiper.

De nombreux outils existent pour gérer tous les aspects de la collaboration, du travail à distance. Le Cloud, les messageries, les video chat, les apps de gestion de projet (je fais mention de logiciels/apps un peu plus loin) pour autant tout cela ne sera efficace que si vous posez les bases de leur utilisation.

  • Quand utiliser le chat?
  • Quand utiliser les e-mails?
  • Quand est-ce qu’on passe au téléphone ?
  • Est-ce que le sujet a un caractère d’urgence ou d’immédiateté ?
  • Pour les réunions de travail, c’est bon de savoir par avance : De quoi va-t-on parler ? Y’a t-il des choses à préparer ? Combien de temps cela va durer ?

Une chose particulièrement importante à mon sens : l’Asynchronicité c’est OK !!

Sur le plan matériel/technique

De mon côté j’ai dû m’équiper pour être en mesure de transporter mon bureau. J’ai fait l’acquisition d’un stand pour mon ordinateur portable, d’un clavier Bluetooth par exemple.L’idée n’est pas de faire une liste exhaustive mais simplement de mettre en évidence que votre travail dépend pour une bonne partie de vos outils de travail, cela peut paraître simpliste dit comme ça mais vous ne pourrez pas toujours compter sur l’encadrement de votre employeur ou client pour réunir les conditions d’exercice favorables.

Et très clairement en tant que travailleur du numérique l’accès au réseau internet, comme l’usage d’un téléphone mobile est primordial.

On peut aussi se demander si c’est mieux de travailler depuis son domicile, un local, des espaces collectifs.

Réunir de bonnes conditions d’activité

Personnellement j’apprécie de travailler depuis mon domicile. J’adore les espaces de coworking mais je trouve que parfois c’est trop stimulant et cela peut nuire à la concentration et quand je suis très occupé j’ai vraiment besoin de me concentrer.

Ma recette personnelle ➡ Les 8 critères pour performer :

  • Internet de qualité
  • Un bureau pas trop petit c’est mieux
  • Une pièce lumineuse et agréable
  • Un environnement plutôt calme
  • Des restaurants/caféteria à proximité pour les pauses
  • Une temperature agréable (pour le coup cela peut être utile de voyager 😉 )
  • L’équipement informatique approprié
  • C’est parfois appréciable d’avoir des coworkers mais en même temps l’isolement peut être plus productif

… et du travail bien sûr, des missions …

Quelques logiciels/apps

  • Video chat : Zoom, Skype, WhatsApp …
  • Project Management & Collaboration: Slack, Trello, Quire …
  • Cloud / Drive (Google, Amazon, Microsoft, Dropbox….)
  • Planification : Calendly, Acuity, Doodle …
  • Facturation, Gestion d’entreprise en France : tiime
  • Version US : Bonsai, And.co

Quand on parle de vitesse/débit on parle en général du Download mais il ne faut pas oublier l’Upload : en effet la communication entre votre ordinateur et le réseau est bi-directionnelle. Vous recevez des datas/traffic (Download) mais vous en envoyez aussi (Upload).

Côté voyage

Mon parcours en Europe en 2019

Je pense que ce qui est essentiel sur ce point c’est de bien faire la différence entre tourisme et mobilité. Un-e télétravailleu-r-se en déplacement et même à l’étranger n’est pas un-e touriste.

Personnellement parfois lorsqu’on me posait des questions sur mon mode de vie/travail je disais qu’il fallait imaginer que j’avais un peu le même emploi du temps que celui que je pourrais avoir à paris par exemple c-à-d des journées de travail bien remplies et des moments pour faire autre chose : du sport, des visites, des divertissements … J’avais un peu le sentiment de décevoir mes interlocuteurs-rices alors 😉

Pour être honnête les « nomades numériques » (Digital Nomads) travaillent plus ou moins, gagnent plus ou moins bien leur vie, un peu comme tout le monde en fait.

Choix de la destination

Il y a des critères importants bien sûr à prendre en considération, suivant les personnes leur ordre de priorité diffère.

Voici une liste non exhaustive :

  • Climat
  • Côut de la vie
  • Qualité du réseau Internet
  • Nourriture
  • Équipements sportifs & fitness
  • Communautés locales (DN…)
  • Urbain ou Nature
  • Proximité de la mer, montagne, lacs …
  • Culture locale
  • Sécurité des personnes, tolérance …
  • Timezone (Fuseau horaire)
  • Conditions de séjour (Visas…)

Le logement

En règle général vous n’avez pas clairement un statut d’expatrié qui pourrait être obtenu grâce à une entreprise ou par le biais de visas spécifiques (Permis Vacances travail par exemple, visas étudiant, business …) donc vous resterez surement de façon temporaire – quelques semaines à quelques mois disons.

Or il faut se loger et à moins d’être hébergé chez des amis/relations ou par des membres de la famille, je crois que les voyageurs choisissent pour beaucoup les mêmes solutions.

Je parle d’AirBnB, Booking, de sous-location, de passer par des groupes Facebook … Il existe aussi des espaces de coliving dans pas mal d’endroits plus ou moins dédiés à cette nouvelle catégorie de travailleur-se-s. Il faut garder à l’esprit que vous devez garantir des conditions de vie/travail favorables ; les auberges de jeunesses à ce titre conviennent rarement, entre autre parce que c’est souvent compliqué de travailler dans ces endroits ou que votre matériel, effets personnels sont moins en sécurité. Un bon nombre de voyageurs rapportent avoir eu plus d’ennuis avec d’autres voyageurs (vols) qu’avec les locaux.

Il y a bien d’autres entreprises et sites web dédiés à la location suivant les villes/pays mais d’expérience une partie des loueurs traditionnels proposent des baux sur du long terme (année) et demandent des justificatifs que vous ne serez probablement pas en mesure de fournir.

Personnellement j’ai déjà envisagé d’être hébergé contre services. Ça se fait bien, cela peut être garder une maison, garder des animaux, échanger des compétences (création de site web en ce qui me concerne) contre une solution d’hébergement. Outre l’aspect financier cela peut être un très bon moyen de plus s’immerger à la vie locale.

Communautés / Sociabilisation

Sociabilisation

On n’est pas tous et toutes égaux de ce côté et si pour certaines personnes c’est plutôt facile d’aller vers les autres ce n’est pas toujours le cas. Mais ce qui est bien c’est que souvent on n’est pas tout-e seul-e à se poser la question.

Et des voyageur-se-s il y en a pas mal et des moyens pour qu’ils se rencontrent aussi.

  • Facebook groups…
  • International coworking/coliving places
  • Slack…
  • Apps mise en relation voyageur
lisbon-meetup_1-FB_1
chili_nights_FB-1
AWS_Sofia_1
sales_meetup-2_FB-1
Impact_hub_LX-FB-2
fb_hd_nomad-1
WCP2019_6G-1
warmup

Special Dating

Eh oui tout le monde n’est pas en couple et c’est pas tabou d’en parler. Certaines personnes font des rencontres amoureuses au coin de la rue, pour d’autres des applications existent.

Considérations générales

Pour la plupart d’entre nous, nomades ou pas, il y a des essentiels ; j’ai présenté le logement et bien sûr il y en a d’autres.

Si vous êtes bien organisés vous allez probablement souscrire une assurance médicale, pour les nomades/voyageurs c’est un peu plus spécifique mais la règle de base c’est la prévoyance.

La fiscalité est un vaste sujet, tant au niveau des activités entrepreneuriales qu’à titre individuel. La notion de résidence fiscale notamment revient souvent dans les discussions. Même si cela peut paraître complexe à gérer ce n’est pas un frein pour la grande majorité des nomades. Dans certains cas cela peut conduire à choisir de devenir résident dans un autre pays parfois et /ou à implanter son (ses) entreprise (s) à l’étranger de même.

Évidemment globalement ce mode de vie requiert des aménagements, c’est utile de se préparer ; c’est peut-être un peu comme déménager et changer de travail.

Difficultés

  • L’isolement
  • Déplacements fréquents = recréer des nouveaux repères rapidement
  • Le temps de préparation de chaque relocalisation
  • Gérer sa productivité
  • Beaucoup d’organisation
  • Se retrouver dans un nouvel endroit (ville/pays) que l’on n’aime pas du tout et malheureusement ne pas pouvoir partir parce qu’on a pris des engagements (réservations, transports…)
  • Situation familiale / relations
  • Appréhender les habitudes et la vie locales
  • Trop de travail et pas assez de temps pour découvrir l’endroit où l’on vit

Notions Générales

Dans le contexte de la numérisation globale de l’économie le télétravail est certainement en forte progression. À noter tout de même que pour certaines catégories de travailleurs, il ne s’agit pas d’une forme de travail inédite, des commerciaux, des rédacteur-trice-s … par exemple ont toujours pratiqué le travail nomade.Pour autant depuis quelques années les technologies de l’information et de la communication (TIC) facilitent de plus en plus ces formes de travail et la collaboration à distance.

Les avantages

Pour les entreprises

  • Recrutement des talents partout
  • Accroître la production et la productivité
  • Réaliser des économies sur certaines dépenses (locaux…)
  • Améliorer la qualité de vie des salariés ; cela peut conduire à plus de motivation et d’implication
  • Faire baisser l’absentéisme et le turnover

Le mot de la fin

Je télétravaille très souvent et j’ai choisi de voyager aussi – mixer ces deux activités n’est pas nouveau ; à mon niveau c’était la clé pour trouver un meilleur équilibre de vie.